Laurent Pernelle. « Les réseaux sociaux sont fondamentaux dans le développement de la marque employeur »

mardi 26 mai 2015

Laurent Pernelle. « Les réseaux sociaux sont fondamentaux dans le développement de la marque employeur »

Laurent Pernelle est responsable marque employeur de la compagnie d’assurance Allianz depuis deux ans. Au service de cette dernière depuis plus de 10 ans, Laurent Pernelle connait bien ses problématiques en matière de recrutement et de communication. Alors qu’il y entre en 2004 en tant qu’adjoint du DRH, il devient, quatre années plus tard, responsable de la communication interne puis responsable de projets marques employeur et enfin responsable marque employeur en 2013. Allianz est, avec Axa, une des rares compagnies d’assurance, à faire de la marque employeur une priorité. Nous avons rencontré Laurent Pernelle pour tenter d’en savoir plus.



Alpaga Média. Quels sont vos objectifs de recrutement pour l’année 2015 ?


Laurent Pernelle. Nous prévoyons de recruter 450 personnes en CDI, dont 300 sur des postes commerciaux et près de 150 personnes en CDD pour l’année 2015. Parallèlement, nous souhaitons recruter 350 jeunes en alternances et environ 250 stagiaires. S’ils peuvent bien évidemment varier d’une année à l’autre, ces chiffres sont, en l’occurrence, sensiblement similaires à ceux de l’année 2014.


Alpaga Media. Quelle est votre politique en terme de marque employeur ?


L. P. Les premiers grands acteurs en matière de marque employeur se sont lancés il y a environ sept ans. Chez Allianz France, nous déployons la marque employeur depuis 2010. C’est une notion que nous maîtrisons, tout en restant vigilants et à l’affût des nouveautés. Comme toute entreprise, la première chose que nous avons faite pour développer notre marque employeur, c’est la réalisation d’un site « carrière », très utilisé par les candidats, en 2011. Celui-ci a été refondu en 2014 et fonctionne bien. Nous sommes d’ailleurs à la 8e position du classement 2015 des sites carrières, réalisé par Potentialpark. Nous essayons d’utiliser à bon escient les nouvelles technologies. Nous mettons en place, par exemple, des forums virtuels, où nous présentons les différentes offres, et où les candidats peuvent postuler spontanément. Nous produisons également des vidéos. Celles-ci permettent de présenter le quotidien de l’entreprise de façon extrêmement réaliste. Enfin, et toujours dans la même logique, nous nous efforçons d’être présents sur un maximum de supports digitaux, notamment les réseaux sociaux…


Alpaga Media. A propos de réseaux sociaux, quelle importance ont-ils dans votre stratégie de développement de votre marque employeur ?


L. P. Je pense que les réseaux sociaux sont fondamentaux dans le développement de la marque employeur. Nous avons aujourd’hui une page « Allianz carrières » sur Facebook. C’est un outil souple qui offre la possibilité de montrer l’image de la vie dans l’entreprise en diffusant par exemple, des interviews de nos collaborateurs ou des reportages photo. Ce type de communication nous permet de donner un maximum d’informations aux candidats. Nous utilisons également d’autres réseaux notamment Viadéo et Linkedin. Des réseaux comme Instagram et Pinterest ne sont pas forcément pertinents pour valoriser l’employabilité d’une compagnie d’assurance, car nous n’avons pas suffisamment de visuels à diffuser. Twitter est également un bon canal de diffusion. Nous avons choisi de ne pas créer un compte carrière sur ce dernier réseau. Nous utilisons le compte institutionnel d’Allianz France pour y diffuser des contenus RH.


Alpaga Média. En dehors des réseaux sociaux, mettez-vous en place une stratégie particulière pour toucher les étudiants ?


L. P. Nous avons noué différents types de partenariats avec plusieurs écoles. Certains, dans un objectif de recrutement affirmé avec des écoles spécialisées dans l’assurance, l’actuariat, l’IT, le digital et les métiers du commercial. Nous faisons avec ses écoles de commerce, d’ingénieurs et universités un vrai travail sur le fond avec des interventions métiers, des interventions en cours et toutes autres actions permettant de valoriser notre entreprise.


En marge des partenariats « entreprise/école », nous travaillons également avec des associations d’étudiants qui proposent de multiples événements qui permettent une mise en relation directe avec nos collaborateurs. Pour n’en citer qu’un, et néanmoins le plus important, nous sommes partenaire principal depuis plusieurs années du plus important challenge de management et d’éloquence organisé par une association de l’EDHEC, « La Croisée des Talents ».


Alpaga Média. Pensez-vous que les « classiques » salons de recrutement soient aujourd’hui démodés ?


L.P. Les salons de recrutement sont importants pour nous puisqu’ils cumulent deux objectifs. D’un côté ils nous permettent d’accentuer notre visibilité dans les écoles et de l’autre, de rencontrer des profils potentiellement intéressants. Chez Allianz France, nous en faisons systématiquement une quinzaine par an. Il est important de garder en tête que le Web ne répond pas à toutes nos attentes et que la présence physique reste indispensable, à condition de choisir les salons les plus adaptés à sa cible.


Alpaga Média. On entend aujourd’hui parler du « bonheur » au travail. Est-ce pour vous une notion importante notamment en matière de marque employeur, ou est-ce un simple effet de mode ?

 

L. P. La notion de bonheur est personnelle et propre à chacun. Nous ne voulons pas « vendre du rêve » aux candidats dans le seul but de les attirer. Les entreprises les mieux classées en la matière, sont généralement des entreprises du web ou du luxe. En tant que compagnie d’assurance, nous ne pouvons pas communiquer de la même façon. Nous pensons que placer la bonne personne au poste qui lui convient est source d’épanouissement. Dans cet esprit, le développement de notre marque employeur passe aussi par ce que nous appelons le « on boarding », sorte de programme d’intégration de la personne recrutée. Nous devons garder en tête que les salariés sont les meilleurs ambassadeurs de la marque employeur d’une entreprise.



Propos recueillis par Capucine Coquand

@CapucineCoquand



Retrouvez sur le même sujet :

- Le TOP 10 des cabinets d’avocats français les plus suivis sur les réseaux sociaux

- La marque employeur c'est comme la chasse et la pêche

- Avez-vous trouvez les ambassadeurs de votre marque employeur ?